Études

CASSIOPÉE propose à sa clientèle des études de consommation et d’éclairement qui ont pour but de démontrer comment rentabiliser des achats de luminaires LED.

Qu’est-ce que c’est ?

Étude de consommation:

Nous réalisons des études d’amortissement basées sur les implantations sur site et les différentes solutions d’éclairage proposées.
Grâce à l’amélioration des technologies d’éclairage, il est aujourd’hui possible:

  • D’économiser de 30 à 70 % sur la consommation électrique.
  • D’améliorer le confort visuel.

Au fur et à mesure de nos missions, nous avons conçu nos propres outils permettant de raisonner en coût global:

  • l’éligibilité éventuelle aux certificats d’économies d’énergie (CEE) et leur valorisation.
  • l’actualisation des coûts d’électricité.
  • l’utilisation de bases de données de consommation des équipements d’éclairage, régulièrement mise à jour.

Étude d’éclairement:

Grâce à un luxmètre on peut directement mesurer le niveau d’éclairement en plusieurs points du local et établir ainsi une moyenne d’éclairement.
Les niveaux d’éclairement à garantir dans les locaux sont fixés par des recommandations émanant de normes et dans certains cas par des impositions réglementaires régissant la protection des travailleurs (RGPT).

L’éclairement moyen recommandé est en fonction:

  • de la tâche à effectuer.
  • de la hauteur du plan de référence (plan de travail).

Pour l’éclairage extérieur, un niveau d’éclairement minimum est bien sûr aussi nécessaire pour distinguer correctement les obstacles, les autres usagers (et leurs intentions), la signalisation…

Remarque : En éclairage intérieur, on parlera en termes d’éclairement (lux). Ceci est en général représentatif de la performance visuelle à atteindre car on peut considérer que dans la plupart des locaux, les parois sont de couleur claire. Contre-exemple : on peut éclairer un local peint entièrement en noir avec 500 lux, on n’y verra rien.

De plus, à l’intérieur, il est difficile d’utiliser la luminance comme référence car la direction de vision y est souvent variable et cette grandeur est difficilement mesurable.

Par contre, en éclairage routier, la direction de regard est plus ou moins fixe (une personne assise au volant d’une voiture doit voir un obstacle se situant à une distance de 60 à 100 m). On exige donc des niveaux de luminance.

Dans les espaces extérieurs autres que les routes (piétonniers, …) ces données sont variables. On se permet donc de recommander des niveaux d’éclairement et non de luminance. Ceci a l’avantage d’être facilement mesurable grâce à un luxmètre.


Pour toutes demandes, n’hésitez pas à nous contacter par mail: contact.cassiopee@free.fr
Devis en 24H.